Qui êtes-vous?

27 janvier 2022 : réseau Néva perturbé.

Hocquigny

Avec 188 habitants, cette charmante petite commune pourrait passer inaperçue, il n’en est rien avec la Fête de la Saint Gratien qui continue d’attirer, année après année, des centaines de personnes.

Entre La Haye Pesnel et Folligny, la petite commune d’Hocquigny passe des jours paisibles, embrassée par deux bras du Thar. C’était sans compter la fête de la Saint Gratien au mois de mai qui continue d’attirer les foules.

La fête de la Saint-Gratien, c'est sacré !

Chaque année, au début du mois de mai, le village est en effervescence. La fête de la Saint Gratien, instituée en 1924 par l’abbé Pioche, - celui qui a déplacé la croix montoise de l’ancien prieuré aujourd’hui disparu au cimetière -, attirait les foules des cantons voisins. Saint Gratien, protecteur des animaux, avait son importance dans le monde rural. Aujourd’hui la tradition perdure grâce au comité des Fêtes. La fête de la Saint Gratien, c’est l’esprit de la commune, l’évènement qui maintient le lien entre les habitants du village. Du lien, il en faut pour venir à bout des 170 kilos de pommes de terre à éplucher pour les 250 convives, d’ici ou d’ailleurs, qui se pressent autour des animations et du grillé normand.

Le saviez-vous

En l’an de grâce 1640, une épidémie de peste frappa la région. Dans le village, presque toute la population fut décimée. Sur les 460 habitants de l’époque, ne survécurent que six personnes, possédant toutes des liens de parenté. Les six rescapés se marièrent entre eux, redonnant ainsi vie au bourg. Le temps passant, les habitants d’Hocquigny prirent l’habitude de s’appeler entre eux les cousins... un terme encore usité, comme en témoigne l’Amicale du 3e âge qui se nommait, il y a quelques années, Le Club des Cousins dans la joie.