Qui êtes-vous?

Schéma vélo : le deux-roues a de l’avenir !

Ce schéma vélo s'inscrit dans le Projet global de déplacement (PGD) acté en 2016 et s'appuie sur les conclusions d'une enquête menée par le Pôle métropolitain Caen Normandie en 2018 : plus de la moitié des déplacements effectués au sein du bassin de vie communautaire font moins de 3 km et les deux tiers moins de 5 km.

Soutenu par l'État et de l'Union européenne, il entend promouvoir la pratique du vélo sur le territoire et proposer une alternative au tout automobile, en mettant en place les conditions nécessaires au cyclisme en toute sécurité.

Objectifs :

  • mieux mailler le territoire avec des moyens de déplacement simples et accessibles à tous
  • limiter l'impact environnemental des déplacements
  • améliorer le cadre de vie
  • favoriser le lien social et les espaces de rencontre
  • attirer un nouveau type de tourisme...

Réseau :

  • un réseau de 288 km, dont 243 km à aménager, sécuriser, baliser selon les lieux, soit :

    • un réseau prioritaire de 220 km, composé d'un axe littoral et d'autres axes reliant les principales polarités et bourgs entre eux > Investissement : 12 M€
    • un réseau complémentaire de 70 km, composé d'itinéraires utilitaires calés sur les 3 axes routiers principaux et de liaisons locales de niveau communal, en continuité avec les itinéraires intercommunaux > Investissement : 11 M€
    • des équipements, des services et des actions de promotion de l'usage du vélo, communication et animation.

Plan d'actions :

• 4 actions prioritaires : développer le stationnement vélo, des outils d'information et de communication et un système de location de vélos à assistance électrique pour les habitants, et mettre en place un jalonnement cyclable

• 2 actions secondaires : organiser des évènements festifs autour du vélo et développer l'éco-mobilité scolaire.

Parallèlement à la mise en œuvre de ce schéma vélo, Granville Terre & Mer agit en faveur des modes de déplacement alternatifs, du covoiturage et de l'intermodalité. Pour que vivre et se déplacer sur le territoire soit à la fois une chance et un gage de développement durable.

(c) photo Thomas Jouanneau.